français Lorette et Vimy, jardins de recueillement - Mistral et Noroît, promenades et conférences culturelles Mistral and Noroît, cultural tours and lectures
Mistral et Noroît, promenades et conférences culturelles

Mistral and Noroît, cultural tours and lectures


Accueil du site > Promenades culturelles au nord et au sud > Promenades au nord > Lorette et Vimy, jardins de recueillement

Lorette et Vimy, jardins de recueillement

"Lieux qu’on ne saurait traverser sans se sentir enveloppé de fantômes qui semblent nous dicter d’impérieux conseils" (Paul Painlevé, 1925)

Voici un circuit d’une quarantaine de km à partir d’Arras pour visiter les sites de Lorette et de Vimy, en passant par les villages les plus importants des batailles d’Artois. Dès octobre 1914, les Allemands s’étaient emparé de toutes les collines autour d’Arras lors de la course à la mer. La guerre des tranchées commençait. Ces lieux furent sites de terribles combats, évoqués par Pierre Mac Orlan, Henri Barbusse, Galthier-Boissière et bien d’autres. 1ère bataille d’Artois, d’octobre à novembre 1914 : 104 000 morts et disparus ; 2ème bataille d’Artois, d’avril à juin 1915 : 121 000 ; 2ème bataille de Champagne et 3ème bataille d’Artois : 115 000. La boue sanglante de ces lieux dévastés est restée l’inoubliable cauchemar des soldats de toutes nations qui en étaient revenus. Quiconque se rend en ces lieux prend conscience de la grande leçon de paix et de fraternité qui s’en dégage aujourd’hui. C’est aussi à Vimy que le Canada a vu pour la première fois l’union des francophones et des anglophones dans une même cause, raison pour laquelle ce lieu, aujourd’hui enclave canadienne en France, leur est si cher.


- Cliquer ici pour télécharger le plan de la visite et profiter de son interactivité


Afficher Lorette et Vimy, jardins de recueillement sur une carte plus grande

En partant d’Arras,

on passe par l’abbaye du Mont-Saint-Eloi, que E.H. Shepard, auteur de Winnie l’ourson, peignit pendant la guerre,

Les tours de Mont-Saint-Eloi de nuit

puis Ecoivres, où stationna durant l’été 1916, le compositeur britannique Vaughan Williams qui composa des symphonies inspirées par le conflit,

par Carency, et enfin par Ablain-Saint-Nazaire, dont les ruines de l’église témoignent de la violence des combats de mai 1915 et où fut blessé le peintre Georges Braque, pour arriver au cimetière national de Lorette auquel on réservera une à deux heures. Depuis le 11 novembre 2014, les noms des soldats de toutes nations tombés dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont gravés sur l’immense ellipse posée au dessus de la plaine par l’architecte Philippe Prost.

Notre-Dame-de-Lorette, la tour lanterne

On passe ensuite par Souchez, site du Cabaret rouge, célébré dans les romans de Mac Orlan, de Barbusse et d’autres écrivains soldats, monument élevé à la gloire du général Barbot et de sa division de chasseurs alpins.

Souchez, monument du général Barbot

Puis par Neuville-Saint-Vaast, célèbre pour ses cimetières où reposent Tchèques, Polonais,... mais aussi pour son cimetière allemand, créé par les autorités françaises pour enterrer les corps de 44 833 soldats allemands ayant péri lors des batailles de Lorette et de Vimy,

Neuville-Saint-Vasst, cimetière allemand où se côtoient les tombes des Juifs et des Chrétiens

on rejoint le territoire canadien de Vimy avec ses tranchées (pour la visite des tranchées souterraines, s’adresser à l’accueil) et le Mémorial élevé par le sculpteur Allward à la mémoire des 66 655 Canadiens tombés pendant le conflit.

- Guide de promenade de 4 pages en PDF que vous pouvez imprimer pour faire la visite vous-même.

PDF - 346.5 ko
Guide de visite Vimy-Lorette, 4 p. au format PDF

- Pour réserver une visite au cours de laquelle nous vous guiderons et vous lirons les textes sur place, consultez les conditions de réservations et les tarifs, en cliquant ici

- Liens utiles

* Voir les comptes rendus des promenades que nous avons guidées en cliquant ici et d’une randonnée pédestre à Vimy en cliquant ici.

* Voici l’enregistrement d’une conférence que nous avons donnée le 19 octobre 2015 aux Archives nationales avec Lucas Monsaingeon, un des architectes de l’équipe de Philippe Prost, l’architecte de l’anneau de la mémoire.


La Grande Guerre en Artois- 1ere partie par Archives_nationales_Fr

* Pour des compléments d’information voir la page consacrée à Lorette sur Wikipedia.

* Voici une vidéo de qualité médiocre que nous avons prise lors des cérémonies de nuit du 10 novembre 2007. Tous les 10 novembre au début de la nuit, préfet, évêque, gardes d’honneur... participent à une émouvante cérémonie dans le froid, le vent, parfois sous la pluie. Les enfants des écoles déposent des gerbes qui dessinent 14-18. Une messe est ensuite célébrée dans la basilique.

* Sur Vimy, les sites sont très nombreux et certains, notamment canadiens, particulièrement riches et utiles. Pour un très rapide aperçu, consultez la page sur le village dans Wikipédia et celle sur le Mémorial

* Sur le Mémorial de Vimy, consultez la page bien illustrée sur le site des Anciens combattants du Canada et la page très riche sur le site du Musée canadien de la Guerre à Ottawa. Vous pourrez voir sur ce site des tableaux représentant Vimy pendant la Guerre. Les maquettes d’Allward se trouvent dans ce musée.

- Sur Gallica, bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France, vous trouverez plusieurs milliers de documents et de nombreuses photographies sur Vimy et Lorette, notamment prises par l’agence Rol et l’agence Meurisse. En voici quelques-unes :

- Consultez aussi le site d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne qui s’enrichit régulièrement de documents sur les communes parcourues dans ce circuit. Un ambitieux programme de numérisation Europeana 14-18 est lancé pour le centenaire.

* Ecoutez la symphonie pastorale n°3 que Vaughan Williams écrivit sur son expérience à Ecoivres. L’émotion est la plus forte dans le 3ème mouvement peut-être inspiré au compositeur par la mort de ses amis.

- Lisez le petit guide Vimy-Lorette que nous avons publié aux Editions La Voix du Nord et que vous pourrez trouver à l’accueil des visiteurs à Vimy.

- Sur Jules Cronfalt, témoin de la Grande Guerre à Arras, lisez cet article

- Déjeunez d’une bonne cuisine traditionnelle ou profitez d’un goûter à l’estaminet L’Abri des visiteurs, derrière le cimetière de Notre-Dame de Lorette, où se restaurent les gardes qui veillent sur la nécropole. Attention : fermeture l’hiver.

* Pour les randonneurs, Vimy et les environs de Lorette offrent de très belles promenades avec des panoramas magnifiques. Le conseil régional a inauguré en septembre 2011 le premier tronçon d’une voie verte, élément de la future véloroute de la mémoire entre Dainville et Saulty. Celle-ci permettra de relier les sites des batailles de l’Artois à ceux de Picardie en passant par Arras .

* Pour réviser ses connaissances sur la Première Guerre, rien de mieux qu’une visite à l’Historial de Péronne, à une trentaine de km au sud d’Arras. Ce musée exceptionnel présente régulièrement des expositions sur des thèmes novateurs et de nombreuses manifestations (théâtre, concert, colloques).

Répondre à cet article


Mistral et noroît, Domaine des 3 Chênes, 1 allée des Huileries, 62000 Arras - SIRET : 75109826000019 - APE : 9329Z

Art. 293B du Code général des impôts, TVA non applicable

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Envoyer un message | Espace privé | SPIP | squelette