français Le Londres de Charles Dickens - Mistral et Noroît, promenades et conférences culturelles Mistral and Noroît, cultural tours and lectures
Mistral et Noroît, promenades et conférences culturelles

Mistral and Noroît, cultural tours and lectures


Accueil du site > Promenades culturelles au nord et au sud > Quelques promenades en d’autres lieux > Le Londres de Charles Dickens

Le Londres de Charles Dickens

« Et maintenant il approchait de la grande ville, qui s’étendait devant lui comme une ombre noire sur le sol, et rougissait l’air inerte d’une immense et terne lumière, annonçant des labyrinthes de rues et de boutiques et des essaims de gens affairés. Lorsqu’il approcha encore davantage, ce halo commença à s’effacer, et les causes qui le produisaient à se dévoiler. On put distinguer de longues lignes de rues mal éclairées, avec, çà et là, quelques points plus lumineux, où les réverbères plus nombreux se groupaient autour d’un square, d’un marché ou d’un grand édifice. Au bout de quelque temps, tout devint plus distinct, et on put voir les réverbères eux-mêmes, taches jaunes qui semblaient rapidement mises l’une après l’autre sous l’éteignoir lorsque des obstacles successifs les dérobaient à la vue. Puis, ce furent toute sorte de bruits, l’heure qui sonnait aux horloges des églises, l’aboiement des chiens dans le lointain, le bourdonnement de la circulation dans les rues ; puis des contours se dessinèrent, on vit paraître de hauts clochers menaçants dans les airs, et des amas de toits inégaux écrasés par des cheminées ; puis le bruit s’amplifia ; enfin les formes des objets se montrèrent plus nettes, plus nombreuses, et Londres, rendu visible dans l’obscurité par sa faible lumière, et non par celle des cieux, Londres fut là, tangible. » (Barnabé Rudge)

Voici deux journées de découverte du Londres où a vécu Dickens, de son enfance pauvre à l’âge adulte auréolé de gloire. Nous les compléterons plus tard par d’autres promenades à l’est de la ville car deux journées même bien remplies sont insuffisantes pour découvrir tous les aspects qu’aimait Dickens dans la grande capitale et qu’il a rendus si vivants dans ses romans.


- Cliquer ici pour télécharger le plan de la visite et profiter de son interactivité

Les deux promenades sont en tracé bleu pour le 1er jour (env. 6 km) et en tracé rose pour le second (env. 9 km).


Afficher Le Londres de Dickens en deux jours (ouest de Londres) sur une carte plus grande

1er jour La promenade commence à la station de métro Embankment et se termine à celle d’Holborn. Elle permet de découvrir le cadre familier de Dickens depuis son enfance et qu’on trouve dans nombre de ses romans ainsi qu’une de ses maisons, transformée en musée.

Londres, Staple Inn Square

2ème jour La promenade commence à la station de métro Marble Arch et se termine à celle d’Holland Park. Vous y parcourerez les rues tranquilles et huppées de Kensington où Dickens retrouvait ses amis, une fois la notoriété acquise et pourrez vous y délasser dans les deux parcs d’Hyde Park et d’Holland Park, plus intime et attachant avec les restes de son château du XVIIe siècle, où se retrouvait le gratin londonien lors des dîners de lady Holland.

Holland Park au XIXe siècle (fresque dans le parc du château)

- Guide de promenade de 4 pages en PDF que vous pouvez imprimer pour faire la visite vous-même.

PDF - 488.2 ko
Le Londres de Charles Dickens (ouest)

- Voici, en vidéo, quelques-uns des lieux que vous découvrirez :

- Pour réserver une visite au cours de laquelle nous vous guiderons et vous lirons les textes sur place, consultez les conditions de réservations et les tarifs, en cliquant ici

- Liens utiles

* Vous pouvez aussi réserver une promenade au grand spécialiste des promenades londoniennes, Richard Jones. Il met généreusement en ligne des promenades détaillées sur les pas de personnages historiques dans Londres ou aux environs, par exemple la promenade dans Kensington et Chelsea, mais cela en anglais.

* Pour en savoir plus sur Dickens, consultez le site très documenté Gad’s Hill Place, du nom d’une belle demeure que Dickens avait achetée dans le Kent.

*Pour préparer votre visite au Dickens Museum du 48 Doughty Street

* Sur Temple Bar, consulter la page de Wikipedia

* Sur le gibet de Tyburn, voir cette page

* Pour en savoir plus sur Angela Burdett-Coutts, grande philanthrope amie de Dickens qui lui dédia Martin Chuzzlewit, voir la page de Wikipedia


Mistral et noroît, Domaine des 3 Chênes, 1 allée des Huileries, 62000 Arras - SIRET : 75109826000019 - APE : 9329Z

Art. 293B du Code général des impôts, TVA non applicable

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Envoyer un message | Espace privé | SPIP | squelette