français Alexandre Grigny, héritier des maçons du Moyen-Age - Mistral et Noroît, promenades et conférences culturelles Mistral and Noroît, cultural tours and lectures
Mistral et Noroît, promenades et conférences culturelles

Mistral and Noroît, cultural tours and lectures


Accueil du site > Promenades culturelles au nord et au sud > Promenades au nord > Alexandre Grigny, héritier des maçons du Moyen-Age

Alexandre Grigny, héritier des maçons du Moyen-Age

"Ce qui vous frappe, quand vous êtes en présence de bien des constructions modernes, imitées de l’art admirable du Moyen-Âge, c’est que ces oeuvres sont des imitations. Ce qui vous frappe, au contraire, quand vous êtes en présence d’une oeuvre d’Alexandre Grigny, c’est que cette oeuvre a un tel cachet de vérité, que vous la prendriez pour une oeuvre ancienne si vous ne l’aviez pas vu bâtir. " (Constant Le Gentil, 1877)

Toutes les versions de cet article :

Né à Arras le 8 avril 1815 d’un ouvrier devenu entrepreneur en bâtiment, le jeune Alexandre débute comme apprenti maçon. Autodidacte passionné, il s’adonne au dessin et à l’architecture. Et à vingt ans, il sillonne France et Belgique, explorant églises et cathédrales pour épancher sa soif de connaissances. De retour à Arras, le maître-maçon insuffle à ses réalisations cette sensibilité médiévale et romantique.

Passionné d’histoire de l’architecture, il est aussi un fervent défenseur des édifices légués par le Moyen-Age au sein de la commission des antiquités départementales.

Devenu architecte diocésain, il réalisa de nombreux édifices réinterprétant la belle oeuvre des maçons des temps anciens. Il mourut cependant pauvre et presqu’aveugle.

Cette promenade de deux jours (400 km) vous fera découvrir une palette de réalisations néo-gothiques de tailles diverses produites entre 1842 et 1867 dans des sites variés. On peut aussi se contenter d’une promenade d’une journée autour d’Arras.


De ses deux plus grandes réalisations à Arras, la chapelle des Bénédictines du Saint-Sacrement (1842-1846) et la chapelle des Ursulines (1859-1865), il ne reste rien.

Arras, chapelle des Bénédictines du Saint-Sacrement

En revanche, subsiste l’élégant hôtel Deusy, rue Saint-Aubert, propriété de la chambre de Commerce et d’industrie

Arras, hôtel Deusy

Arras, église Saint-Géry

et l’église Saint-Géry dont Paul Verlaine célèbra le crucifix.

Le parcours permet de découvrir ensuite la chapelle Notre-Dame de Lourdes de Saulty-L’Arbret,

Chapelle Notre-Dame de Lourdes à Saulty

puis l’église du petit village Saint-Gratien (Somme), ses travaux à la cathédrale de Cambrai, l’église Notre-Dame du Saint-Cordon à Valenciennes, l’église d’un autre petit village, Gouy-sous-Bellonne, l’église Sainte-Rictrude de Mazingarbe, à l’ouest dans l’Audomarois, l’église Saint-Sulpice de Lumbres, en grand péril...

On pourra terminer la promenade à Azincourt : Grigny fut un chantre du souvenir des chevaliers français morts au cours la bataille de 1415 et dont les ossements avaient été exhumés lors "de fouilles impies" par les Anglais en 1815.

- Cliquer sur la carte ou sur Agrandir le plan pour profiter de son interactivité.

Le tracé bleu représente le circuit de deux jours (400 km), le tracé vert un circuit d’une journée autour d’Arras (160 km).


Afficher Alexandre Grigny, héritier des maçons du Moyen-Age sur une carte plus grande

- Nous pouvons aussi vous guider et vous lire les textes sur place. Pour les réservations et tarifs, cliquez ici


Mistral et noroît, Domaine des 3 Chênes, 1 allée des Huileries, 62000 Arras - SIRET : 75109826000019 - APE : 9329Z

Art. 293B du Code général des impôts, TVA non applicable

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Envoyer un message | Espace privé | SPIP | squelette